Fiche andro-pédagogique.


PPO.  Ceci est un document de travail, ce n'est pas le document définitif qui est donné en cours.  Cet exercice entre dans le cadre d'une formation de formateur.

Objectifs pédagogiques selon les niveaux..

Niveau V,  répondre aux questions.

Niveau IV Répondre aux questions et  intégrer l’enveloppe T, Faire un modèle.

Niveau III Trouver l’entreprise, et réalisation avec gestion de budget et retour d’information. Répondre à toutes les questions

Niveau II Conception du plan Média complet gestion et retour d’investissement à six mois contact avec la poste. Répondre aà toutes les questions.

Buts Créer un cohérence au sein du groupe, provoquer les échanges, repérer les leaders, faire accepter les leaders dans le groupe.

Finalité amener les participants à prendre en compte leur niveau de responsabilité dans le temps et la nécessité du contrôle.

L’ensemble du dossier sera donné aux participants afin de montrer à tous les acteurs de cet exercice le niveau d’implication et inciter les participants à chercher la progression dans l’implication.


Se familiariser avec la création d'un mailing.

I / De quoi se compose un mailing.

Les résultats de votre message ne dépendent en aucun cas du nombre d’éléments envoyés, de leur complexité ou de leur coût. Bien souvent, au contraire, plus le message est simple et direct, mieux il marche !

Pourtant Dans le B to C la règle est différente. Il faut en effet plusieurs documents dans l’enveloppe.

Aussi, dans beaucoup de cas, une lettre et un document réponse sous enveloppe suffisent. Dans d’autres cas, au contraire, il peut être intéressant de rajouter un feuillet ou un dépliant.

Voici le rôle de chacun des documents qui peuvent entrer dans la composition du mailing :

DOCUMENT

ROLE

Enveloppe porteuse

« Porte d’entrée »

Indispensable car elle véhicule le message, elle doit inciter le lecteur à l’ouverture.

Lettre.

« Votre prise de parole »

D’aspect personnel, elle a le ton relationnel du dialogue.

Dépliant.

« Vitrine »

Essentiellement visuel, il « montre » en complément de la lettre qui « dit ». Il peut s’agir d’une brochure, d’un programme d’activité, d’un catalogue.

Feuillet.

« Le plus »

Il peut mettre en exergue un aspect important du produit ou de l’offre.

Document réponse

Enveloppe réponse

« Boomerang »

Grâce à eux, vous obtenez plus de réponses aux mailings que vous envoyez.

II-                Comment élaborer un message efficace ?

Il est facile de réaliser vous-même des messages efficaces, c’est-à-dire des messages qui vous apporteront un grand nombre de réponses.

Voici quelques « trucs et astuces » pour vous familiariser avec les différentes composantes d’un mailing et concevoir votre message :

1) L’enveloppe porteuse

·        Le message de votre enveloppe

Elle doit donner envie de lire son contenu. Pour cela, il n’est pas nécessaire de prévoir une enveloppe compliquée et coûteuse. Elle peut très bien, par exemple, être blanche et ne comporter que le nom de votre entreprise.

Voici quelques exemples d’accroche générique, simple et directe qui capteront l’attention du lecteur :


-          A ouvrir d’urgence

-          Une offre personnelle à ne pas manquer

-          Répondez-vite pour profiter de notre offre spéciale

-          Découvrez vite l’offre que nous vous réservons

-          Pour vous, 1 mois d'abonnement gratuit

-         Ce message est important pour vous

-         Une séance d'essai gratuite

-         Découvrez notre nouveau service !

-         Venez visiter en avant-première le nouveau musée

·        Les différents types d’enveloppes porteuses

Vous pouvez prévoir :

-         Des enveloppes porteuses avec ou sans fenêtre :

La double fenêtre, par exemple, vous permet de montrer à la fois l’adresse du destinataire et une accroche inscrite sur la lettre. Elle vous évite de devoir imprimer sur l’enveloppe ou y coller une étiquette.

-         Des enveloppes plus ou moins grand format :

Le format habituel est de 225x115 mm, mais vous pouvez très bien prévoir une grande enveloppe, en fonction de ce que vous souhaitez envoyer ou pour donner plus d’impact à votre message.

-         Des envois hors normes :

Pour envoyer un échantillon de votre produit, par exemple, un cadeau attractif, vous pouvez avoir recours à des formats d’enveloppes dits « hors normes ».

Demandez aujourd'hui notre brochure gratuite.

Elle vous dit  comment votre enfant peut profiter des vacances pour rattraper facilement tout retard scolaire.

 

Mme Duval

6 allée des fleurs

75 000 Paris

Enveloppe porteuse
double fenêtre

Accroche de la lettre visible dans la fenêtre gauche

Nom et adresse du destinataire de la lettre visibles dans la fenêtre de droite


2) La lettre

Ecrire une lettre efficace et attrayante n’est pas si compliqué. Il suffit justement de se dire que c’est facile !…

Voici quelques principes pour écrire une bonne lettre :

-         Prévoyez une accroche, de préférence axée sur l’offre / l’information principale que vous cherchez à véhiculer.

-         Evitez absolument toute introduction et entrez dans le vif du sujet dès le premier paragraphe.

-         Employez la formule « vous », sans jamais oublier que vous cherchez à créer un dialogue avec une seule personne, de façon individuelle.

-         Faites des phrases et des paragraphes courts. Chaque paragraphe ne devrait pas dépasser 4 lignes, voire 5 lignes maximum.

-         Employez successivement des mots simples, immédiatement compréhensibles par tous.

-         Une fois votre lettre rédigée, supprimez sans complaisance tout ce qui n’est pas indispensable et intéressant pour le lecteur : mots, phrases, voire même paragraphes.

-         N’oubliez pas de conclure vite et d’inciter à l’action immédiate.


Astuce

Pour tester la clarté de votre message, faites relire votre lettre par un enfant ou un adolescent. Mieux qu’un adulte, il ou elle sera poser les questions qui vous aideront à avoir un message percutant.

Demandez aujourd'hui notre brochure gratuite.

Elle vous dit  comment votre enfant peut profiter des vacances pour rattraper facilement tout retard scolaire.

Savoir présenter une lettre.

 Remettre en ordre les éléments suivants.

CVEL

Centre de Vacances Ecole-Loisirs

8 rue des Acacias

69 000 LYON

Denis Reignier

Directeur

Chère madame,

Voici la solution que vous attendiez tant pour permettre à votre enfant de rattraper tout retard scolaire pendant les prochaines vacances.

Cette solution réunit pour vous de nombreux avantages, puisqu'elle associe le travail scolaire et les loisirs. Votre enfant l'adoptera avec enthousiasme.

Pour vous permettre de constater par vous-même l'originalité de cette formule vacances, je vous offre de recevoir chez vous, par courrier, une brochure gratuite.

Il vous suffit pour cela de renvoyer le Bon ci-joint dès aujourd'hui.

Vous découvrirez notamment que notre formule vacances est parfaitement adaptée au cas de votre enfant, quelle que soit la manière dans laquelle il éprouve des difficultés :

Orthographe, mathématiques, histoire et géographie, anglais …

De plus, elle associe au travail scolaire les loisirs qui ont sa préférence : promenades, visites, sports, jeux de plein air …

Vous le verrez : jamais les vacances n'auront été une période aussi profitable, à tous points de vue, pour lui !

D'avance un grand merci pour la rapidité de votre réponse.

Très sincèrement,

P.S. Surtout, ne manquez pas de renvoyer votre bon ci-joint dès aujourd'hui. Notre formule vacances connaît, en effet, un immense succès depuis 14 ans et les places sont inévitablement limitées.

 

 

Lyon, le 13 juillet 2002

Mme Duval

6 allée des fleurs

75 000 Paris

 

Le logo de votre entreprise et son adresse. Le mieux est d'utiliser votre papier à lettre normal.

Eventuellement, indiquez ici votre nom et votre fonction. La lettre est un dialogue personnel entre une personne et une autre personne.

Prévoyez une accroche prometteuse pour le lecteur : l'offre par exemple.

N'oubliez pas l'intitulé de votre courrier.

Le premier paragraphe est capital. Il doit être court, s'adresser au lecteur et entrer tout de suite dans le vif du sujet.

Présentez et expliquez très vite l'offre, dès le début de la lettre.

Employer le plus possible la formule "vous". Moi je dis 4 Vous pour Un Nous

Phrases courtes ! paragraphes courts !

Essayer de commencer les paragraphes par des mots et expressions de liaison qui relancent la lecture : De plus … En outre … Mieux encore !… Et voici encore un avantage …

Signez votre lettre.

Avec votre nom clairement identifié.

Prévoyez éventuellement un P.S. pour mettre en valeur un avantage important, le P.S. étant souvent lu en tout premier lieu. Oui on le fait dans une lettre commerciale, mais pas dans une lettre de candidature ou de motivation.

Penser à la marge. Dans cette lettre gauche c’est trop court.

Schéma simple et clair pour une lettre efficace
 

 

 

 

 

Quelques trucs simples et faciles pour
transformer une lettre moyenne en lettre gagnante

 

Monsieur le Directeur,

Nous vous offrons de constater par vous-même combien un nettoyage parfait contribue à l’ambiance et à l’efficacité du travail dans votre entreprise.

Téléphonez-moi dès aujourd'hui et je serai heureux de venir vous présenter ce que notre service exclusif peut vous apporter, à vous et à tous vos collaborateurs.

En même temps, j'aurai le plaisir de vous remettre gracieusement un précieux guide, qui vous révèle 10 moyens commodes et ingénieux de vérifier qu'un beau bureau est entretenu jusque dans les moindres détails.

Vous constaterez combien il est agréable pour os collaborateurs de vous trouver dans leur bureau parfaitement propre, chaque matin, mais aussi de retrouver chacun de leur papier et document exactement à la place où ils les avaient laissés la veille.

Vous constaterez combien un nettoyage parfait des vitres, chaque semaine, offre une sensation de clarté et d'ouverture, propice au dynamisme de vos collaborateurs.

Vous constaterez combien le souci d'un nettoyage extrêmement soigné et régulier peut rejaillir sur l'image de votre entreprise.

Vous constaterez, enfin, pourquoi les plus grandes entreprises nous sont fidèles depuis si longtemps.

Surtout répondez-moi dès aujourd'hui :

Le petit guide, évoqué plus haut, sera ma façon de vous remercier pour la rapidité de votre réponse.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Directeur, en mes sentiments dévoués.

 

 

Mauvaise lettre

 

 

Supprimer tous les paragraphes d’introduction qui découragent le lecteur

Recherchez le paragraphe intéressant et prometteur à remonter en première position.

Surlignez en jaune tous les mots (pronoms et verbes) qui emploient la formule "vous", afin de vérifier si chaque paragraphe s'adresse bien au lecteur.

Soulignez tout ce qui peut être jugé comme un avantage pour le lecteur, et notamment la présentation de l'offre afin de vérifier que l'ensemble de votre lettre a bien une dynamique de promesse.

A chaque fois que vous évoquez une caractéristique de votre produit ou de votre service, ajoutez immédiatement le bénéfice pour le lecteur.

 

 

 

 

Lettre modifiée pour être efficace

Monsieur le Directeur,

Personne n’aime trouver un bureau sale en arrivant le matin. Cela nuit à l’ambiance et à l’efficacité du travail.

Depuis 15 ans, de grandes entreprises nous font confiance pour assurer le nettoyage de leurs bureaux, car la satisfaction de nos clients est importante pour nous.

Notre personnel est soigneusement sélectionné et bénéficie d'un matériel parfaitement adapté, que nous n'hésitons pas à renouveler lorsque cela est nécessaire.

Nous vous offrons de le constater  au cours d'une visite qui nous permettra de venir vous présenter nos prestations et prix. Nous attachons beaucoup d'importance, par exemple, à la propreté des places de travail, matériel informatique, photocopieuses, etc.

Ceux-ci sont nettoyés quotidiennement avec autant de soin que les sols.

Egalement, nous nettoyons les vitres une fois par semaine.

Dans l'attente d'une réponse, je vous prie d'agréer, Monsieur le Directeur, l'expression de nos sentiments dévoués.

 

Dites au lecteur ce qu'il doit faire et insistez sur l'urgence de cette action.

 

 



3) Le document réponse (souvent appelé coupon)

Conçu pour être renvoyé dans l’enveloppe réponse, le document réponse, peut se présenter sous plusieurs formes :

·     Il peut faire partie de la lettre, le lecteur étant alors invité à le détacher pour le renvoyer. Cette formule a l’avantage d'avoir deux éléments en un seul, ce qui est plus économique. De plus, le document réponse et la lettre peuvent être personnalisés lors de l’impression à partir de votre micro-ordinateur.

·     Il peut également être séparé, ce qui a l’avantage de le rendre plus visible et de mettre ainsi en valeur l’acte de réponse.

è Dans les deux cas, le document doit répondre aux impératifs suivants :

·     Etre clair et simple,

·     Avoir un intitulé précis, afin que le lecteur sache exactement ce qu’il obtient en le renvoyant,

·     Inviter le lecteur à une démarche active en lui demandant de cocher une case par exemple,

·     Comporter l’adresse retour, au cas où l’enveloppe égarée ne parviendrait pas à son destinataire.

Avec l’enveloppe, la lettre et le document réponse, vous avez l’essentiel pour faire un bon message. Vous pouvez vous arrêter à ce stade ou choisir d’ajouter de l’information à votre message (feuillet et dépliant pages suivantes).


4) Le feuillet

Le feuillet peut servir à mettre fortement en valeur un aspect particulier de votre produit et de votre offre :

·     Avantage spécial

·     Cadeau

·     Urgence de la réponse

·     Témoignage client

·     Coupure de presse

·     Programme d’activité

5) Le dépliant

Augmentant sensiblement le prix de revient du message, le dépliant ne se justifie que lorsqu’une argumentation visuelle est indispensable.

Par exemple, vous pouvez faire un mailing en proposant d’offrir aux personnes ayant répondu un catalogue, un programme ou une séance d’essai gratuite.

Il privilégie alors l’expression visuelle et non le texte : photos avec légendes, illustrations, schémas, graphiques, fléchages… mais aussi titres forts, intertitres…


Pour vous aider dans la rédaction de votre message, nous vous proposons ci-dessous quelques exemples de mots percutants :

 

 Avantages

Cadeau

Gratuit

Réduction

Privilège

Exceptionnel

Spécial

Urgence

Vite

Maintenant

Tout de suite

Aujourd’hui

Sans attendre

Nouveauté

Nouveau

Exclusif

Inédit

Etonnant

Extraordinaire

Limité

Réservé

Innovation

Révolution

Efficacité

Prouvé

Garanti

Adopté

Action

Economisez

Profitez

Bénéficiez

Tirez parti

Exploitez

Saisissez

Ne manquez pas

Ne laissez pas passer

Gagnez

Optimisez

Découvrez

Essayez

Constatez

 

 

 


 

         L’association de ces mots gagnants permet de nombreuses possibilités :

·        Découvrez vite votre cadeau exceptionnel

·        Ne laissez pas passer cet avantage inédit

·        Tirez aujourd’hui parti d’une innovation étonnante

·        Economisez grâce à la réduction qui vous est réservé

 

Ce que vous devez faire Niveaux V, IV.

 

 

 

Travail en DUO pour le Niveaux V et VI  

 

 

Vous devez vendre un produit ou un service au consommateur final.

 

 Vous êtes en B to C. Business to Consumer. Activité d'une entreprise (business) visant comme clientèle le grand public des consommateurs (consumer). et Non pas B To B.Business to business. Commerce ayant lieu entre des entreprises (personnes morales) par opposition au commerce s'adressant au grand public des particuliers.

 

·        Repérer une entreprise. Fictive pour Niveau V et IV (Réelle pour les autres).

·        Etablir pour chaque groupe participant deux modèles de « courrier ».

·        Prévoir deux modèles de Dépliant  A4 en triptyque. Six faces

·        Définir style enveloppe format américain.

·        Prévoir les documents complémentaires. Document réponse, enveloppe réponse ( Sans T pour niv V et IV).

·        Lire la page 10 sans répondre aux questions.

 

 

Durée 2 heures pour Niveau V et IV.

 

 

 

Enveloppe T

Enveloppe comportant un T noir à l’emplacement habituel du timbre, symbole d’un affranchissement prépayé. La pratique permet de favoriser les réponses puisque les répondants n’ont pas à l’affranchir, mais elle est plus coûteuse et ne permet pas de s’assurer du réel intérêt pour l’offre des répondants.

 

  

Questions et Documents annexes pour Niveau III et II. En B to C.

 

 

 

Ce que vous devez faire, Niveau III et II  Travail en mini groupe.

 

 

Durée 3x3 heures plus travail personnel sur le terrain Niveau III et II.

 

·        Repérer une entreprise. Réelle pour les niveaux II et II.

·        Réaliser et répondre aux questions niveau V et IV

·        Donner les règles de présentation d’un bon mailing autres que celles déjà signalées. Notion d’esthétisme, de tendance mode insister et argumenter la relation  (niveau II)

·        Cerner l’ODV.

·        Définir l’indice de lisibilité. (Niveau II)

·        Définir cible, segmentation

·        Définir le plan média.

·        Réaliser une maquette A4 couleurs, définir code couleur.

·        Prévoir documents annexes et complémentaires en couleurs (remise, cadeaux, timbres publicitaires à coller pour niv III et II)

·        Prévoir et négocier le tarif Imprimeur.

·        Prévoir le tarif « Mailing » envoi et estimatif du retour.

·        Quantifier les envois.

·        Définir avec la poste les procédures d’enlèvement du mailing

·        Apporter une comparaison email et mailing.

·        Cerner les retombées en Chiffre d’affaires pour le client.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DOCUMENTS.

  N°1  Créer un modèle enveloppe sur http://www.laposte.fr/postreponse/

 N°2 S'inspirer du texte "Hardi et Ardu" suivant

·        Formule de Gunning  On calcule :   L, la longueur moyenne des phrases d'un texte (exprimée en nombre de mots par phrase)  - P, le pourcentage de mots de 3 syllabes ou plus ( 4 en français car les mots sont en moyenne plus longs) i = (L + P) x 0,4  (0,4 est un indice pour faire bien)  On obtient ainsi le "fog index" (i) : plus il est fort, moins le texte est lisible. Pour "toucher" le grand public (américain ?), l'indice de lisibilité d'un journal ne doit pas dépasser 12

·        « La nature de cette langue est d'être claire, logique et nerveuse. Elle ne se laisse pas affaiblir, obscurcir ou corrompre. »  Guy de Maupassant  Préface à Pierre et Jean  .

·        Formule d'efficacité de F. Richaudeau.  La longueur moyenne de la "sous-phrase" (unité significative de la lecture) est de 15,3 mots (!) mais les écarts sont importants : 9,8 mots pour un texte abstrait lu par un lecteur médiocre 26,2 mots pour un texte "vivant" (notations visuelles et affectives, construction efficace) lu par un très bon lecteur.

 

                                                               LES LISIBILITES

 

·        Les facteurs qui influent sur le déchiffrement d'un imprimé, la facilité et la rapidité de sa lecture sont multiples. "Tout lire", ça ne veut rien dire. Il y a de multiples niveaux de lecture dépendant de la visibilité/lisibilité de l'objet imprimé.  Nécessité des choix (toujours relatifs à l'intérêt du lecteur) :  - parmi les publications (librairie, kiosque, bibliothèque)  - à l'intérieur d'une publication / d'une rubrique, d'une page ou d'un article.

 

·        Lisibilité globale  La lisibilité globale favorise une lecture "périphérique". Quel que soit l'objet imprimé, on lit d'abord ses formes de présentation et d'introduction.  C'est la lecture des titres, sous-titres, du sommaire ou le texte de présentation situé au dos, ou alors de la table des matières, des index ... ou encore du thesaurus (index explicatif mettant en relation les notions)  Cette lecture apporte :  - une information synthétique sur le fond et la forme du document  - une information analytique sur les questions abordées, sur la structure du document.  Ex. bibliographie, index des noms, index thématique.  On peut ainsi, "à première vue", se faire une idée d'un journal, de son originalité, de sa cohérence.  « Faites emmerdant, Messieurs, faites emmerdant » : recommandation du fondateur du Temps (ancêtre du Monde) qui voulait que son journal paraisse fiable, sérieux.

 

·        Lisibilité discontinue  La lisibilité discontinue doit faciliter une lecture de consultation. C'est une activité d'extraction : on lit en fonction de choix et de besoins.  La page d'un journal doit être un espace favorisant ce type de lecture : une surface morcelée qui suppose une lecture discontinue (horizontale, verticale ou en diagonale). Le lecteur s'arrête, lit un passage, tourne une page, cherche, revient en arrière...

 

·        Faciliter la lecture par l'habillage de l'information - la typographie foisonnante du support permet une lecture de consultation. Dès la première page, le lecteur trouve des indications sur l'essentiel du contenu du journal. En feuilletant, il se retrouve facilement grâce à des "éléments de repérage" à commencer par les titres de rubriques.  - la titraille : l'ensemble des titres, intertitres, sous-titres annonce la structure globale du contenu, permet de découvrir l'argumentation, hiérarchise l'appréhension des informations.  Par la force des caractères utilisés, ils se détachent ou jaillissent de la page pour permettre un repérage rapide.  Par leurs dimensions respectives, ils organisent et hiérarchisent l'information.

·        Lisibilité continue  La lecture continue est une activité d'assimilation : on lit des chapitres entiers, au rythme d'unités (dont nous avons déjà parlé) pour avoir une compréhension graduelle de l'ensemble.  C'est la lecture de A à Z d'un article. Qu'est-ce qui peut la faciliter ? - la mise en page (encadré, illustration, etc.)  - qualité de la typographie (famille, taille des caractères)  - texte aéré, composé de nombreux paragraphes, etc.

 

 

                                                           LA LOI DE PROXIMITE

 

·        On ne peut jamais séparer la forme du fond. En matière de presse, la visibilité et la lisibilité de l'information ne sont pas séparables du contenu de l'information. Si l'on veut capter l' attention du lecteur, il vaut mieux traiter de sujets qui l'intéressent. Le journaliste doit toujours se poser la question : "Cette information peut-elle intéresser mon lecteur ? Quels sont les aspects qui vont le toucher le plus ?"  Il faut donc essayer de connaître les attentes du lecteur.  Nous nous intéressons en priorité à ce qui nous concerne, ce qui est proche de nous. C'est ce qu'on appelle "la loi de proximité".  La loi de proximité permet d'apprécier l'importance de l'information en fonction des habitudes des lecteurs et de leurs besoins.   

 

                   On distingue plusieurs aspects :

 

·        Proximité temporelle :  Les exigences de l'actualité : le présent est prioritaire par rapport au passé, mais il s'efface devant l'avenir. L'avenir immédiat l'emporte sur le passé immédiat. L'information "à chaud", "sur le feu", "brûlante" (ou "fraîche" ?) est toujours meilleure.

·        Proximité géographique : la "loi du mort-kilomètre"  Un mort près de chez vous a plus d'intérêt que deux morts dans une autre ville, dix dans un pays voisin et un million dans un pays lointain, pauvre et méconnu (Rwanda). La multiplication des moyens d'information change-t-elle réellement cette loi?

·        Proximité affective : "l'intérêt humain"  Concerne la "nature humaine", "les passions humaines", la vie quoi ! Le sexe, la mort, la souffrance, la santé, la maladie, l'argent, la violence... voilà des thèmes largement exploités par toute la presse :  L'Événement du jeudi : "Pourquoi le cul fait vendre" (titre de couverture)  Nouvel Observateur : "Les nouveaux comportements amoureux des Français" (augmentation de 57 % de ses ventes sur Paris).  Cette proximité englobe aussi les grandes questions humaines (Dieu, la liberté, la connaissance) : bébé-éprouvette, euthanasie, drogue / sida...

·        Proximité sociale : socio-culturelle ou socio-professionnelle  "Qui se rassemble s'assemble". Un titre de presse fait l'accroche en fonction de son lectorat : d'un pays à l'autre, d'une région ou d'une ville à l'autre, d'une catégorie sociale à l'autre... Quelques otages français en Algérie nous affectent bien plus qu'une centaine en Russie (prise d'otages par les Tchétchènes)  Le Point titre régulièrement sa Une sur le salaire ou les loisirs des cadres (pas ceux des employés de maison)  Libération parle plus des "Beurs" et des "Blacks" que... Jours de France

·        Autres manières de "toucher" le lecteur :  - l'opinion : même si ce type de journalisme tend à disparaître, il reste encore des "sensibilités"  - la notoriété : la vie des personnes célèbres intéressent plus de monde que celle de Monsieur Tout le monde.  - l'inhabituel : un chien qui mort un évêque, ce n'est pas une nouvelle ; un évêque qui mort un chien, c'en est une.  - la vie pratique : tout ce qui a une répercussion sur la vie de tous les jours (démarches administratives, augmentation des prix (surtout le prix de l'essence), impôts...).          

 

                                                         LISIBILITE LINGUISTIQUE 

 

·        Appliquer les bonnes vieilles règles grammaticales suffit-il pour être lisible ? Autrement dit, suffit-il d'écrire correctement ?  L'écriture journalistique doit être avant tout simple et efficace.  Si l'article est obscur, difficile, ennuyeux, creux... pourquoi le lecteur s'acharnerait-il à le lire jusqu'au bout ?

·        Plus le texte est prévisible, moins il est original, plus il est facilement ou rapidement lu. Anticiper sur ce qu'on est en train de lire dépend de la difficulté du texte.

·        Valoriser la construction syntaxique : les phrases simples et courtes (un sujet suivi du verbe appelle un complément) qui annoncent la couleur.

·        Simplifier le vocabulaire : les mots les plus simples, les plus courants et les plus courts sont plus facilement perçus (forme prégnante).

 

Tournures des phrases

·        Le style journalistique vise la clarté, la précision et la simplicité. Il utilise plutôt les phrases courtes réunies en de courts paragraphes (fréquents alinéas).  Il faut revenir à la ligne souvent, créer des paragraphes fréquents et s'enchaînant de façon logique et cohérente.  Les textes les plus facilement lisibles pour le grand public contiennent des phrases courtes (15 à 20 mots).

 

 

Référence net domaine public et       « directpvs ».