Poème soufi de Kabir Xv ème siècle.


Mon ami, espère la visite de l'Hôte tant que tu es en vie.
Plonge dans l'expérience tant que tu es en vie !
Pense...et réfléchis...tant que tu es en vie.
Ce que tu appelles "salut" appartient au temps d'avant la mort.

Si tu ne brises pas tes liens tant que tu es en vie.
Penses-tu que des fantômes s'en chargeront après ?

Cette idée que l'âme atteindra l'extase seulement parce que la chair est pourrie,
Tout cela est pur fantasme.
Ce qui est trouvé maintenant est trouvé alors.
Si tu ne trouves rien maintenant, tu termineras simplement avec un appartement dans la Cité des Morts.
Si tu fais l'amour avec le divin maintenant, dans la vie qui suit ton visage sera celui du désir satisfait.

Ainsi plonge dans la vérité, découvre qui est l'Enseignant
Et crois dans la Grande Résonance !

Voici ce que te dit Kabir : lorsque l'Hôte est recherché,
C'est l'intensité de la recherche de l'Hôte qui fait tout.
Regarde-moi et tu verras un esclave de cette intensité.

(Poème cité par Thomas d'Ansembourg dans "Etre heureux ce n'est pas nécessairement confortable")




http://fr.youtube.com/watch?v=Swl2bETKqWg