C

COACH.  

Le monde change. Le modèle économique ne satisfait plus que les très hauts revenus. Un nouveau carrefour se présente dans ces années 2008-2015.

L'accomplissement de soi devient le moteur plus que le gain. La fin du règne de la quantité au profit de la qualité s'avere.

Le nouveau paradigme suggère ;

  • Une Quête du sens et des valeurs,
  • Une innovation plus humaine et tranversale,
  • Une intelligence collective des réseaux sociaux,
  • Une économie des singularités,
  • Une priorité à l'immatériel,
  • Une valorisation de l'intuition,
  • L'émergence des valeurs féminines et de la créativité.


Le Coach.

Nos missions sont de fédérer ces idées simples recentrées sur l'humain.

Ce sont des paroles d'urgence dans l'alliance des contraires.

  • "Se laisser être l'un l'autre pour s'inventer les libertés d'aimer à nous tenir qu'à cela  seul. 
  • Aime toi pour que je puisse mieux t'aimer.
  • Aime moi pour que je puisse t'aimer de m'aimer.
  • Fais tout ce qui est en ton pouvoir pour que j'aime de t'aimer. 
  • Et tout à la réciproque, fasse que dans la vie tout ce qui n'est pas donné soit perdu.
  • Ainsi toi et moi créerons de nouvelles compréhensions par la rupture des sens.
  • Et dis toi que si tu avais su la leçon, la leçon ne se serait pas présentée mais sache aussi qu'au plus vrai de soi, nul ne peut être sauvé par la croyance de l'autre.
  • Alors, ne pas être serait se commettre sans que tu sois.
  • Que ta parole soit intègre,
  • Que ta confiance soit sur les autres,
  • Que tu fasses toujours de ton mieux,
  • Et tu sauras ce qui donc en toi serait à l'origine de ce qui t'arrives puisque les autres n'ont sur toi que le pouvoir que tu leur accordes.  
  • Des liens se tissent. Vécus dans l'indicible, l'ineffable, l'impensable, le non dit., des liens se créent. Ils forment l'impriting des scenarii transgénérationnels. Ils nous font dire que les relations transactionnelles orchestrent des situations tétues qui se défèrent déferrent et se déferont qu'à la prise de conscience du renoncement.

Ainsi se replace t'on dans la non-différence. Voir:  Usynchonie FICHE 2.

  • Ainsi dans la symétrie de parité, ce qui devait être la conséquence, le renoncement, n'en serait que la cause expérimentée de la sagesse.
  • Crois ou crois de ne pas croire, mais regardes combien le modèle, peut engendrer une habitude de pensée cristalissante."

Et s'il en était de même pour tous paradigmes !

Si interpréter c’était donner du sens en vérifiant que l’autre est d’accord sur le sens « accordé » d’unité d’être. Alors interpréter et argumenter pourrait bien être une histoire d’amour.


Être coach ici, c’est accompagner l’autre dans son cheminement intérieur.
Le coaching s’appuie sur la prise de conscience et la responsabilité.
Son champ d’application se situe entre la personne et l’objet.

C’est un accélérateur de maturité dans le sens de développement intérieur :

· Mieux se connaître
· Intuition, ressenti, centrage, congruence, authenticité
C’est un élévateur de conscience dans le sens de développement extérieur :
· Mieux comprendre son environnement, les organisations, les systèmes
· Être porteur de sens, en synchronicité, en empathie, en écoute active
Le coach doit respecter 5 conditions pour pratiquer ce métier :

1/ Réaliser son propre cheminement intérieur.

Le coach est le confident qui accompagne la personne dans son monde intérieur. Un travail psychologique personnel est indispensable au coach pour développer et stabiliser son intégrité.

2/ Être supervisé –

C’est à dire aider le coach à surmonter les obstacles qu’il rencontre, personnels et professionnels : Identifier les obstacles, blocages. Maitriser les techniques, Développer l’identité de coach, Questionner la déontologie et l’éthique.


3/ Être formé dans un cadre reconnu -

Le coaching nécessite d’acquérir une attitude, des comportements adaptés : empathie, écoute active, congruence, déontologie, confidentialité, authenticité, mode d’intervention. Les bases nécessaires à la pratique du coaching doivent être acquises puis il est nécessaire de continuer l'enseignement à travers les associations, fédérations, conférences,…échange avec d’autre coach. Egalement avoir une culture générale du métier de coach et une connaissance du monde de l’entreprise.


4/ Avoir une déontologie -

cf. les associations, fédérations .

5/ Savoir ce qu’il ne faut pas faire -

Le coach se distingue du non professionnel par sa capacité à maitriser une situation. Ceci passe par un apprentissage et des expériences qui s’élaborent au quotidien. Il doit comprendre la demande, maîtriser le processus de la séance.

« Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé, le courage de changer ce qui peut l’être et la sagesse de distinguer l’un de l’autre ».

Marc-Aurèle (empereur romain, 121-180).


 N A O 

Now   Maintenant.