C

Coach.

L'analyse transactionnelle.

Un mot d'humeur sur l'analyse transactionnelle.

Mots repères : Mode, sujet, objet, comportementalisme, secte, imagerie.

Thèse.

La thèse ici soutenue est que l’AT, image un phénomène de société dans une approche comportementale (behavorisme), manque de méthode.

Situation du problème.

L’AT est, une approche dogmatique marqué par une pensée contrainte. Elle est connotée d’un esprit sectaire qui prévaut à l’origine de cette approche. Etre animé de bonnes intentions pour proposer une telle formation à des formateurs et recevable, mais témoigne d’une certaine ignorance de la maïeutique dogmatique de cette approche. C’est ce que nous démontrerons.

Premier commentaire. Le feed back.

Bien évidemment tout ce qui est Mode, mode de pensée, mode d’action, mode pédagogique, même le mode polémique peut sembler fournir le même commentaire sur la pensée contrainte dans l’ignorance de la maïeutique. Ainsi pour amener quelqu’un à prendre conscience de ses pratiques il lui faut faire une dissociation, c'est-à-dire lui faire prendre conscience que la conscience peut être sujet de son observation. La grande question des philosophes est de savoir si une conscience intégrale peut avoir conscience de son intégralité quand elle se divise en sujet objet de son analyse. L’analyse transactionnelle, elle, ne se pose même pas la question. C’est déjà la un manque de pertinences.

Nous défendrons l’idée que ce paradoxe dans la logique aristotélicienne fait justement la conscience. Apprendre c’est aussi avoir conscience d’apprendre, parce qu’autrement ce n’est que de l’apprentissage par mimétisme.

Deuxième commentaire. La méthode de présentation.

Proposer un modèle de pensé tel que l’AT, sans en étudier ni la validité ni la valeur ni la représentativité, témoigner d’une recherche de solutions sans une volonté d’un repérage préalable.

Troisième commentaire. Ce qu'en disent les autres.

Ouvrons la porte aux comportementalistes pour critiquer vivement l’analyse transactionnelle. Les férus de PNL, hypnose éricksonnienne, procédure corporelle, analyse à la Eric Berne ou à la Jacques Salomé procèdent tous d’une mode identique. Avant Dan brown il y avait eu Pierre Daco et bien d’autre succès de librairie ou chacun romancier ou nom tentait de dire que son explication était souveraine. De la à penser que la conscience collective sert de précurseur au « révélant » il n’y a qu’un pas à franchir mais c’est un autre sujet ou il faudrait envisager l’impact de l’adepte qui fait la secte.

Parce que l’analyse transactionnelle n’est pas loin d’être considéré comme une secte .

Quatrième commentaire. Résumé de la situation pour une intégration de la thèse.

En fait la première erreur est de penser que de pourvoir parler du symptôme pourrait épuiser le problème.

Lorsque dans un organisme ,de formation, on met des intervenants, des formateurs, des coachs comme on dirait aujourd’hui, ou des professeurs s’ils sont certifiés ou/et agrégés, dans une situation de formation qu’ils n’ont pas demandé, on peut s’attendre à quelques tiraillements. Et que dire quand cette formation utilise les méthodes  de l'A.T. sans le dire ?

La seconde erreur réside dans la publicité faite à cette formation. Quand la méthode est elle-même sujette à caution.

Et chacun de se poser la question : « Ai-je besoin de cette formation » ?,

Quelle est la finalité de cette formation, par rapport à ses objectifs et ses buts vu sous l’angle de Daniel Hameline..

Peut on voir là une manière de souder l’équipe pédagogique !

Est ce une opportunité pour utiliser un budget formation,

Allons nous faire plaisir à un collègue dont le métier est de former, d’informer des enseignants !

Tout cela reste sans réponse pour un "questionnement "non exhausif.

Cinquième commentaire. La fiabilité de L'"AT, et son utilisation.

Car l’étonnement vient du fait que l’analyse transactionnelle est connotée de sectarisme. L’AT n’est pas neutre. Comme une grande partie de l’approche comportementale d’ailleurs.

N’en déplaise au système éducatif, ils font tous l’erreur de mettre cette approche dans tous les cours de commerce et c’est même au programme des CAP vente.

Gageons que pour les instigateurs de cette petite hérésie les acteurs sauront proposer un schéma de l’analyse transactionnelle pour aider au repérage de ses propres attitudes plutôt que comme un savoir prêt à consommer. On peut d'ailleur repprocher au pédagogue la même attitude, si la pédagogie n’est que du pret à consommer et a instruire elle peut paraître plus sectraire que celle qui propose du pret à réfléchir.

Donc pour être dans le programme, j’utilise l’analyse transactionnelle en précisant que c’est une théorie comme d’autre théorie. L’analyse transactionnelle avec son Pae et sa méthode d’explication des scenarii et autre expression du contact fort visuel semble anesthésier par des schémas de communication un mal être moderne à défaut de savoir en repérer et a en expliquer les rouages par, justement, la nécessité d’en parler. Le problème avec un analyste comportementale c’est qu’il explique, donne à penser là ou au contraire il ne faudrait qu’entendre l’autre essayer de donner sens. Oui notre préférence va plutôt vers Viktor Frankl,

Bien évidemment un professionnel se doit d’être écoutant-attentif. Mais il n’en demeure pas moins que son « client » le voudrait:  normalisant et sage.

Le professionnel doit rester dans ce domaine en dehors de l’explicatif.

Quand le dépérissement des valeurs traditionnelles s’installe, les repères disparaissent. Faut il comme ici une formation de deux jours pour exprimer cela, même si une piqûre de rappel à lieu six mois après, comme dans le cadre qui nous est proposé.

Faut il s’interroger sur la méthode de présentation de cette formation.?

Ou sur les représentation préscientifique qui prévaut à la méthode.

Faut il aussi s’interroger sur le fait que cette information s’adresse aussi à des intervenants.

Soyons clairs rien n’est plus subjectif que le sentiment de l’utile et du juste. C’est une question de foi, voire d’endoctrinement. L’approche transactionnelle est un pré digérable méthodologique. C’est tellement simple que cela accompagne l’étude des besoins selon Maslow et autres approches liées à Palo alto .

« Nous ne manquons pas d’exemples qui prouvent qu’on a réussi à se mettre d’accord sur un certain nombre de points qui étaient tout sauf juste » Hans Jonas.

Nous pensons que trop de psy « show » qui pourtant devraient rester neutres interviennent dans un processus langagier qui cristallise et solidifie une situation qui de ce fait se matérialise, amenant une auto limite récursive. Parce que toutes explications tentent de démontrer le pourquoi alors qu’elle n’illustre qu’un comment isolé. Le rationalisme intégre n’a jamais fait que de démontrer le comment. La foi reste seule à expliquer le pourquoi.

Adhérer à l’analyse transactionnelle c’est donc faire acte de foi.

Tenter une approche comportementaliste factuelle de deux jours auprès du corps enseignant est une erreur sur l’intersubjectivité. Tout individu qui échange se trouve forcé à une entente cordiale s’il veut coopérer. L’intersubjectivité que l’on propose ici est l’analyse transactionnelle. Attention à la dynamique vicieuse des communications circulaires ou des témoignages d’enfants de parents ou d’éducateurs servent de présupposé.

Ne commet t’on pas trop souvent l’erreur de penser pourvoir témoigner d’un fait comme pour s’en servir de preuve. La seule efficacité de l’analyse transactionnelle est de "penser" pour apporter la preuve de son efficacité alors qu’elle n’apporte qu’un témoignage et une représentation.

Prenons un exemple. On a tous le souvenir de quelqu’un qui apporterait des documents pour affirmer son témoignage lors d’un débat télévisé. Au cours duquel il dirait « j’ai la preuve » en montrant ses documents. Il n’affirmerait que son témoignage en guise de preuve et cela paraîtrait dérisoire au téléspectateur. Or ce qui est dérisoire est insignifiant. Et bien l’analyse transactionnelle fait de même. Elle affirme et ne démontre pas. En cela elle manque de méthode scientifique. Elle potentialise sur une imagerie d’Epinal, elle sectorise et « sectarise ». Un peu plus on dirait qu’elle travaille comme Taylor et Ford. Il faut dire que dans les années 1980, c’était encore la mode.

Les seules obligations d’un formateur sont de fournir une connaissance prête à être « re connu », c'est-à-dire retrouvé par l’enseigné. C’est cela son œuvre de pédagogie. C’est un serviteur, capable d’aider l’autre à structurer son savoir. Dans l’antiquité c’était un esclave.

Hier, comme aujourd’hui, il fournit des repères, des jalons, qui se doivent d’être dépassé par l’enseigné.

Il est le garant d’un comportement méthodologique, même si dans certaines situations pédagogiqus,il propose une réflexion sur la manière d’enseigner.

Et là, dans une formation qui tombe, on ne sait d’où, on va donner aux formateurs un pré digérable de savoir. La cuisine Mac do est à la mode. Parent adulte enfant plus ou moins rebelle et scenarii d’adaptation, et hypnose visuelle forte, comme le faisait le fondateur Eric Berne de l’AT. Et à la fin, tentative de résolution de problème.

Un pédagogue est conscient du fait que l’orientation vers un projet pédagogique force par le vouloir penser un prévoir construire. Il détermine un faisceau de coïncidence de faisabilité et de réalisation du projet pour obtenir dans le réel la réponse reconnue et attendue.

Alors plutôt que la régulation des conflits ou situations délicates entre enseigné et enseignant par la méthode comportementaliste d’Eric Berne, il semblerait qu’une réflexion sur l’unité pédagogique serait d’un meilleur aloi.

La relation à l’autre passe par l’observation de son ipséité dans une très grande loyauté. Venir calquer une méthode transactionnelle sans avoir autrement que par l’étude de scenarii d’éducation, pour expliquer à l’autre c’est faire du ...ce que nous appelons du :  « pré digérable ».

Sixième commentaire. L'intéret  donc de la formation ?

La meilleure façon d’intégrer un projet en particulier pédagogique c’est d’abord de poser le pourquoi du Projet. C'est le principe du DRH.

Toute formation doit être incitative de prise de conscience pour permettre de donner du sens. Le jour ou l’analyse transactionnelle pourra amener une argumentation sur par exemple : la dualité des espèces, le matriarcat ou le patriarcat sans donner à penser « la femme sorcière » L’analyse transactionnelle pourra se prévaloir alors d’un courant de pensée. Aujourd’hui elle ne propose qu’une identification qui ne fonctionne que sur des représentations préscientifiques dont les tenants de l’expression langagière ne se sont jamais posés la validité du bien fondé. Il est à remarquer que dans le même esprit, bon nombre de cabinet de sélection utilise l’analyse transactionnelle, pour justifier ou infirmer les bonnes raisons de choisir ou de refuser tel ou tel candidat. Certain utilise même aussi l’astrologie.

Toute réalité est productrice de sens, encore faut il que ce sens ne se réduise pas à un cataplasme. La résolution des conflits réside pour nous en une formule :

Ecoute attentive, professionnelle ou personne ne pense prétendre penser pour l’autre. Aussi elle est une invite à dire en quoi cela est important. En effet, ce n’est que la valeur qu’accorde la conscience à l’évènement qui fait l’amplitude de la communication et de l’échange. C’est la manière que nous pouvons avoir de focaliser l’évènement qui risque d’en grossir l’importance.

Alors analyse transactionnelle ou thérapie de l’attachement, rebirthing , régression, reparenting, . Alors pourquoi pas aller du psychodrame de la Gestalt, au cri primal, jusqu’à l’analyse transactionnelle (TA) ?

Et oui parce que c’est tout cela l’AT

L’analyse transactionnelle s’apparente à une médecine magique avec des rituels d’exorcisme. Bien évidement elle est édulcorée pour une présentation à la française. Mais une critique plus fine de l’analyse transactionnelle montrera que dès son origine et sous l’instigation même de son fondateur Eric Berne la régression sur le contact visuel fort était une pratique courante. Il n’est pas besoin de donner ici plus d’explications, puisque les formateurs doivent savoir ce qu’il en coûte d’utiliser des thérapies comportementalistes.

Compte tenu que cette formation n’est pas validante, (et pour cause), qu’elle est imposée, qu’elle survient au moment ou psychologiquement les esprits sont ailleurs, et qu’elle offre de bonnes raisons de ne pas être suivi en mettant en avant un manque de méthode scientifique.

Quand au résolutions de conflit  il faut admettre que l’AT reste anecdotique.

Septième commentaire. Et si la finalité était.

Nous aimons particulièrement fonctionner dans une hiérarchie de compétence, pas de position .

Notes annexes.

AT. Technique utilisée massivement par les sectes…. Cette méthode, qui a été conçue par Eric Bern (USA) dans les années 50, propose d'analyser ce qui produit chez l'individu des répétitions de comportement mal vécus afin de les échanger contre d'autres plus conformes à la personnalité de chacun en utilisant des méthodes de verbalisation très directe. Mais le patient/client ne pourra espérer un changement durable et réel que lorsqu'il aura assimilé plusieurs niveaux de formation. C'est généralement une thérapie de groupe très confrontante où l'on met à jour sans ambages les rapports que l'on a avec autrui, et où il est préconisé d'être sincère (mise à nue psychologique). Ces groupes ont généralement un fonctionnement très fusionnel http://www.prevensectes.com/psy1.htm#4.

Eric Berne, fondateur de l’analyse transactionnelle, meurt en Juillet 1970 des suites d’une seconde crise cardiaque. L’ITAA:(International Transactional Analysis Association, en français l’Association Internationale d’Analyse Transactionnelle. Cet Institut s’est fait remarquer par des pratiques très ambiguës) autour de Claude M Steiner et de Jacqui Schiff, s’organise en structure commerciale pyramidale sous la présidence de Kenneth Everts, psychiatre et disciple de Werner Erhart fondateur de E.S.T qui deviendra Landmark Education repérée dans la liste des « sectes » par le rapport 2468 de la commission d'enquête parlementaire publié en janvier 1996, Landmark Education a été créé en 1991.

Berne né au Canada, a servi comme psychiatre dans l’armée durant la deuxième guerre mondiale.Malgré des années passées en psychanalyse il n’obtint rien, et fut même rejeté en temps que membre par l’Association Américaine de Psychanalyse. Sans doute blessé par ce rejet, Eric Berne chercha à quitter l’APA en créant son propre système, qu’il décrivit comme un modèle Ford T, un modèle plus maniable et moins onéreux pour la compréhension des comportements humains. En 1961, il publia « Analyse Transactionnelle en Psychothérapie ».

Quelques personnes furent attirées par la simplicité et la gaîté de son langage familier, et se présentèrent dans ses séminaires de Psychiatrie Sociale du Mardi Soir organisés dans sa maison à San Francisco pour échanger des « idées brillantes » et divertir Eric. Il assembla une petite bande de fidèles, quelques européens, et en 1964 démarra l’ITAA (International Transactional Analysis Association). Ce qui ne va pas dans l’analyse transactionnelle c’est que les états du moi sont des systèmes, des entités d’energies avec un aspect bien parent nouricier protecteur ou critique (mal) et plusieurs etat d’enfance. L’approche sectaire de l’analyse transactionnelle est clairement repérée. En France l’analyse transactionnelle est connue principalement par « que dites vous après avoir dit bonjours » c’est une compilation des écrits d’Eric Berne.

o L’IFAT : Institut Français d’Analyse transactionnelle

o A.T : en Français initiale de l’ Analyse Transactionnelle

o TA : initiale américaine de Transactional Analysis

Sont dans la même filiation : Analyse transactionnelle, Attachement therapy, Holding therapy, RAD « Reactive attachment disorder » (RAD, Désordre Affectif Réactionnel), Rebirth, Rebirthing, Reparenting, Corrective Parenting, Schiff, Cathexis, Regression Therapy, Thérapie de la régression, traumatisme de la naissance

L'Ecole de Palo Alto, vers 1950, est une école dont le centre d'intérêt est de comprendre comment fonctionnent les interelations entre individus et groupes, et particulièrement les interactions "malades" dans le cadre d'opérations thérapeutiques. L’école de palo alto dit dans la communication, il y a le CONTENU, (ce qui se dit et se fait) et la RELATION (la façon dont chacun interprète le contenu), cette dernière est une métacommunication. Dans toute communication, chaque partenaire vit la relation comme étant symétrique (on dit aussi "égalitaire") ou complémentaire. Dans cette méthode, la complémentarité haute (dominant) et la commplémentarité sont repérées. basse (dominant)

Renaissance ou thérapie de l’attachement liée à l’analyse transactionnelle. Le parlement américain dans sa résolution 435 condamne le 17 Septembre 2002 le rebirthing.

Proposition de traduction.

Mood, about a teacher training imposed, for one presupposed location of the roles, statutes and scenarii of each one in a methodological help of resolution of the conflict, carried out by the means contestable of the compromise analysis, AT.

reference mark, Mode, subject, object, behaviorism, sect, imagery.

The thesis here constant is that the AT, image a phenomenon of company in a behavioral approach (behavorism), lack of method.

The AT is, U does not approach dogmatic marked by a forced thought. It is connoted of a sectarian spirit which prevails at the origin of this approach. To be animated good intentions to propose such a formation with trainers and admissible, but testifies to a certain ignorance to maieutic dogmatic of this approach. It is what we will show.

Obviously all that is Mode, way of thinking, mode of action, teaching mode, even the polemical mode can seem to provide the same comment on the thought forced in the ignorance of the maieutic one. Thus to lead somebody to become aware of his practices it should make a dissociation, i.e. to make him become aware that the conscience can be prone of its observation. The great question of the philosophers is to know if an integral conscience can be aware of its integrality when it is divided into subject object of its analysis. The compromise analysis, it, does not even raise the question. It is already it a lack of relevance.

We will defend the idea that this paradox in aristotelician logic precisely makes the conscience. To learn is also to be aware to learn, because differently it is only of the training by imitation.

To propose a model of thought such as the AT, without studying neither the validity of it neither the value nor the representativeness, testifying to a search for solutions without a will of a preliminary location.

Let us open the door with the behaviorists to criticize the compromise analysis highly. The set ones on PNL, hypnosis éricksonnienne, body procedure, analyzes in the Eric Bern or to the Jacques Salome proceed all of an identical fashion. Before dan brown there had been Pierre Daco and many other best-seller or each one novelist or name tried to say that its explanation was sovereign. To think it that collective conscience as precursor with "revealing" there is used is only one step to cross but it is another subject or it would be necessary to consider the impact of the follower who makes the sect.

Because the compromise analysis is not far from being regarded as a sect.

fact the first error is to think to provide to speak about the symptom could exhaust the problem.

When in an organization, of formation, one puts speakers, trainers, coach as one would say today, or of the professors if they are certified or/and incorporated, in a situation of formation which they did not ask, one can expect some tuggings.

The second error lies in publicity made at this formation. When the method is itself prone to guarantee.

And each one to put the question: "I Need this formation"?,

Which is the finality of this formation, compared to its objectives and its goals seen under the angle of Daniel Hameline..

There can one see a manner of welding the teaching staff!

Is a this advisability to use a budget formation,

Let us give itself pleasure with a colleague whose trade is to form, of informing of the teachers.

All that “questionnement” remains unanswered for one not exhausif.

Because the astonishment comes owing to the fact that the compromise analysis is connoted of sectarianism. The AT is not neutral. Like most of the behavioral approach besides.

With due respect to the education system, they make all the error put this approach in all the courses of trade and it is even with the program of the CAPE sale.

Let us guarantee that for the instigators of this small heresy the actors will be able to propose a diagram of the compromise analysis to contribute to the location of its own attitudes rather than like a knowledge ready to consume. One can daillor repprocher with the pedagogue the same attitude, if pedagogy is only loan to be consumed and has to inform it can appear sectraire more that that which proposes loan to be reflected.

Thus to be in the program, I use the compromise analysis by specifying that it is a theory like other theory. The compromise analysis with its P.a.e and its method of explanation of the scenarii and another expression of the extremely visual contact seems to anaesthetize by diagrams of communication a modern evil being in the absence of knowing to locate some and has to explain of them the wheels by, precisely, the need for speaking about it. The problem with an analyst behavioral it is that it explains, gives rise to think there or on the contrary one would have only to intend the other to try to give direction. Yes our preference goes rather towards Viktor Frankl,

Obviously a professional must be listen to-attentive.But it does not remain about it less than its "customer" would like standardizing it and wise.

The professional must remain in this field apart from the explanatory one.

When the deterioration of the traditional values settles the reference marks disappear. Is necessary it like here formation a two days to express that, even if a puncture of recall to place six months after, as within the framework which is proposed to us.

Is necessary it to wonder about the method of presentation of this formation?

Or on the prescientific representation which prevails with the method.

Is necessary it also to wonder about the fact that this information is also addressed to speakers.

Let us be clear nothing is not more subjective than the feeling of useful and the Juste. It is a question of faith, even of endoctrinement. The compromise approach is pre digestible methodological. It is so simple that that accompanies the study by the needs according to Maslow and other approaches related to Palo Alto.

"We do not miss examples which prove that one succeeded in agreeing on a certain number of points which were very except right" Hans Jonas.

We think that too many psychiatrists "show" who however should remain neutral intervene in a linguistic process which crystallizes and solidifies a situation which of this fact materializes, bringing a recursive limiting car. Because all explanations try to show it why whereas it illustrates only one how insulated. Rationalism intégre never made but show it how. The faith remains alone to explain it why.

To adhere to the compromise analysis is thus to make act of faith.

To try two days a factual behaviorist approach near the teaching body is an error on the intersubjectivity. Any individual who exchange is forced with the Entente Cordiale if he wants to cooperate. The intersubjectivity which one proposes here and compromise analysis. Attention with the vicious dynamics of the circular communications or testimonys of children of parents or teachers serve as presupposed.

You are not made not too much often the error to think of providing to testify to a fact like making use of it of proof. The only effectiveness of the compromise analysis is to think to bring the proof of its effectiveness whereas it bears only one witness and a representation.

Let us take an example. There are all the memory of somebody who would bring documents to affirm his testimony at the time of a televised debate. During which he would say "I have the proof" by showing his documents. It would affirm only its testimony as a proof and that appears ridiculous to the televiewer. However what is ridiculous is unimportant. And well the compromise analysis makes in the same way. It affirms and does not show. In that it misses scientific method. It potentiates on an imagery of Epinal, it sectorise and sectarise. A little more one would say that it works like Taylor and Ford.It should be said that in the years 1980 it was still the fashion.

The only obligations of a trainer is to provide a knowledge ready to be "Re known ", i.e. found by taught. It is that its work of pedagogy. It is a servant, able to help the other to structure its knowledge. In antiquity it was a slave.

Yesterday, like today, it provides reference marks, stakes, which must be exceeded by taught.

It is the guaranteeing one of a methodological behavior, even if in certainessituations édagogiqus, it proposes a reflexion on the manner of teaching.

And there in a formation which falls, one does not know from where, one will give to the pre trainers digestible of knowing. The kitchen Mac DO  is "à.la.mode"  Adult relative more or less rebellious child and scenarii of adaptation, and strong visual hypnosis, as did it the founder Eric Bern of the AT. And at the end, attempt at resolution of problem.

A pedagogue is conscious owing to the fact that the orientation towards a teaching project forces by wanting it to think one of envisaging to build. He determines a beam of coincidence of feasibility and realization of the project to obtain in reality the recognized and awaited answer.

Then rather than the regulation of the conflicts or situations delicate enters taught and teaching by the behaviorist method of Eric Bern, it would seem that a reflexion on the teaching unit would be of a better quality.

The relation with the other passes by the observation of its ipseity in a very great honesty. To come to differently copy a compromise method without having than by the study of scenarii of education, to explain to the other is to do the EC what us the pre appelon "digestible one".

The best way of integrating a project in particular teaching is initially to pose it why Project.

Any formation must be inciting of awakening to make it possible to give direction. The day or the compromise analysis will be able to bring an argumentation on the duality of the species the matriarchy or the patriarchate without giving rise to think "the woman witch" The compromise analysis will be able to be prevailed of a current of thought. Today it proposes only one identification which functions only on prescientific representations of which holding them of the linguistic expression were never posed the validity of the founded good. It is has remark that in the same spirit, considerable cabinet of selection uses the compromise analysis, to justify or cancel the good reason to choose or refuse such or such. Some use even also astrology.

Any reality is producing direction, still is necessary it that this direction is not reduced to a cataplasm. The resolution of the conflicts resides for us of a formula:

Attentive, professional listening or nobody thinks of claiming to think for the other also it is one invites to say in what that is significant. Indeed it is only the value which the conscience grants to the event which makes the amplitude of the communication and the exchange. It is the manner that we can have to focus the event which is likely to enlarge the importance of it.

Then analyzes compromise or therapy of the attachment, rebirthing , regression, reparenting. Then why not to go from the psychodrama of Gestalt, with the primal scream, until the compromise analysis (MT)?

And yes because it is toiut that the AT

The compromise analysis is connected with a magic medicine with the ritual one of exorcism. Well cavity it is edulcorated for a presentation with the Frenchwoman. But a finer criticism of the compromise analysis will show than as of its origin and under the instigation even of its founder Eric Bern the regression on the visual contact extremely was a current practice. It is not necessary to give here more explanations, since the trainers must know what he costs some to use of the behaviorist therapies.

Given that this formation is not validating, that it is imposed, that it occurs at the time or psychologically the spirits are elsewhere, is that it offers good reason not to be followed while proposing a scientific lack of method.

We particularly like to function in a hierarchy of competence, not of position.