F. 


Conseils pour la rédaction d'un rapport.   Fiche Me1  V-I,  1


Un rapport, comme un commentaire, de niveau :


V, dénote d'une implication. La première personne du singulier est alors employée. Attention de ne pas vous attribuer une idée par inadvertance.

IV, suggère une analyse personnelle. L'emploi de la première personne du singulier est toléré mais demande une sérieuse argumentation.

III, utilise une approche impersonnelle. Il formule des hypothèses de travail, analyse et argumente.

II et I, (rapport ou commentaire de recherche), proscrit le mode personnel. Le « Nous » de majesté est ridicule et le « on » est lassant.

Il définit l'état des lieux , les hypothèses de travail et en justifie les choix dont il démontre la pertinence.

Le style est concis, les idées sont étayées par la justification de note de lecture ou de recherche.

La bibliographie tend vers l’exhaustivité.

Dans tous les cas il appartient au directeur de mémoire, de rapport ou de commentaire ou plus généralement à chaque intervenant de fixer les règles, en évitant la standardisation.


Un rapport de mémoire c'est :

Chercher,

Trier,

Ordonner,

Un bon mémoire, un bon rapport de stage est un document planifié.


Commentaires.

Il n'est pas productif de s'entêter à construire un plan idéal qui apparaîtrait très (ou trop) logique sur le papier et qui serait une contrainte dans laquelle le stagiaire s'enfermerait.

L'enseignant n'est pas le collaborateur de l'étudiant ou du stagiaire. Il est une aide à la reformulation, pas un accompagnant-soutien perpétuel. La pédagogie et l'andragogie permet à l'apprenant de passer de la dépendance à l'autonomie.

Le rapport ou le mémoire n'est pas un catalogue.

Votre futur lecteur, le jury, doit pouvoir cheminer le long de vos différents développements ; il est donc nécessaire de s'imposer une trame afin de lui permettre de comprendre et de suivre vos propos.

La conclusion doit être brève mais pas inconsistante. Elle reprend le fil rouge, la problématique, amené en introduction et argumenté au cours du rapport ou mémoire.


Réflexions : 

« Ce qui est excessif est insignifiant, manque de sincérité ou relève de la naïveté ».

«  La perfection est atteinte, non pas lorsqu'il n'y a plus rien à ajouter, mais lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. » A de St Exupéry.