C.


Le prérequis dans la démarche D'AUDIT 

Que l’on vienne à soi (introspectif), ou que l’on aille vers quelqu’un ou quelque chose, la dualité est partout.

Ce modèle se vérifie dans l’entreprise.
Dans le système rationnel l’entreprise est celle d’un homme ou d’un groupe. Les syndicats défendent les salariés, le cadre est l’émissaire de la direction quand il n’est pas sa potiche, la solution suit le problème, la réunion entérine la décision et l’entreprise étudie ce qu’elle fait.

Dans le système kantien, l’entreprise est à ceux qui y travaillent. Les syndicats assurent le respect des salariés et de l’entreprise. Le cadre interface, s’inscrit dans une hiérarchie de compétence. La solution comme une maintenance prévisionnelle, précède le problème. La réunion prépare et anticipe la décision. L’entreprise réalise ce qu’elle a étudié.
Bien évidemment les séparations ne sont pas aussi distinctes mais il faut admettre que le monde se distingue soit par ses obligations de moyens soit par ses obligations de résultats.
Ainsi peut on entrevoir d’une part, le monde des rationalistes. Socrate 470-399, Platon 428-348, Saint Augustin 354-430, Saint Anselme 1033-1109, Descartes 1596-1650. Et de d’autre part, le monde des empiristes : Héraclite 540-480, Démocrite 460-370, Aristote 384-322, Saint Thomas d’Aquin 1228-1274, Hume b1711-1776, Kant 1724-1804. Aussi est-il souhaitable de constater que dans le discours de la méthode il est peut être bon de se défaire des préceptes d’évidence, de réductionniste (synonyme de parcellisation et de méthode), de causalité, et d’exhaustivité pour envisager une approche systémique dans un comportement finalisé et dans une relation globale. Nous sommes très proche de la méthode préconisé « l’intentionalité dans la volonté de synchronisme ».
L’introduction dans l’accueil de ce site ne dit pas autre chose.

L’audit dans son système expert, interfèrent établit la base des règles et la base des faits. Il cherche à se rapprocher de l’inconnu plus qu’à maîtriser le connu. Et plutôt que de fonctionner avec la probabilité et l’approche booléenne selon par exemple Pascal et Fermat, il choisit une logique floue dans la théorie des possibles selon Zadeh et Heisemberg.. Ainsi vous comprenez que toute la logique de ce site tourne soit sur « l’acceptance » de l’approche booléenne dans l’atteinte d’un résultat que l’on connaît, ou dans celle de la logique floue pour approcher un résultat que l’on ne connaît pas.
Pour approcher donc la valeur de la deuxième épreuve il faut relativiser la logique du cause à effet comme on peut le faire de la ligne droite Euclidienne dans un univers où E=MC². Et la gestion de cette dernière approche relativiste et macrocosmique comparée au microcosme de l’approche quantique.
Parce que on ne se baigne jamais dans la même eau de la rivière, on peut admettre que l’expérience réalisée à priori dans des conditions identiques ne produira par forcément le même effet. Tel est le comportement « finalité ». Il ne faut pas aller chercher plus loin l’origine de la théorie du chaos et de « l’effet papillon ».
La compréhension totale de la deuxième épreuve doit permettre de faire le parallèle entre les cerveaux reptilien, affectif et cérébral, et les finalités accordées.
Ainsi il est admis que pour le reptilien, c’est boire, manger, copuler, pour le centre de l’affectivité et la mémoire associée, c’est rechercher la pérennité à tous prix, heureux, malheureux, aimer. Et pour le cortex cérébral dit associatif, c’est donner du sens.
Mais en parlant de sens et de logique, analysons aussi l’art du discours.
Entre le discours direct : « Envoyer ce colis demain matin pas la poste » en allemand « Schicken dieses Gepäck Morgen früh bei der Post » l’organisation de la phrase est identique. Mais dans la phrase « Le client veut que tu expédies le colis demain matin par la poste » en allemand « Der Kunde will, du sollst dieses Gepäck Morgen früh bei der Post schicken » le verbe « schicken » rejeté à la fin oblige l’écoute.
Comprenez-vous combien il est difficile de passer la seconde épreuve ?
Compte tenu des différentes logiques abordées ici, comme Brice de Nice on peut dire que maintenant vous vous interrogez sur la réalité de la vague.