1. La psychogénéalogie, « Aïe, mes aïeux », (analyse transgénérationnelle, théorie développée dans les années 1970 par le Pr Anne Ancelin Schützenberger) avance que les événements, traumatismes, secrets, conflits vécus par les ascendants d'un individu conditionneraient ses faiblesses constitutionnelles, ses troubles psychologiques, ses maladies, voire ses comportements étranges ou inexplicables. Elle invente le concept du "syndrome d'anniversaire", boucle de répétition trans générationnelle. Mais alors, comment de pas nous nuire et ne pas polluer la vie de notre entourage ?
    1. La psychogénéalogie admet donc l'idée que nous reproduisons sur les autres notre propre histoire.
  2. Ainsi sans le savoir, nous vivons au quotidien avec la psychogénéalogie. 
    1. "Ha! si tu avais été ta sœur", " ton frère", "si tu n'étais pas né(e)".
    2. Nos choix , nos croyances, nos valeurs, notre manière de vivre sont le résultat de notre éducation.
    3. Il faut juste donc « prendre conscience » et réaliser un travail sur soi.
  3. Et si, sans pourtant être dans le transfert, une psychothérapie réussit n'était qu'une histoire d'amour, car nous ne sommes pas façonné par hasard.
    1. Nos parents, nos grands parents, ont, en effet, induit un effet halo sur notre vie., on remarque que nos grands parents souvent deviennent plus agréables avec leurs petits enfants qu'ils ne l'ont été avec leur enfants.
    2. Notons que dans tous les cas, décider de faire un travail sur soi est l'expression d'une bonne santé mentale.
  4. La psychogénéalogie est une thérapie courte, concrète et la vivre en groupe accélère le processus. Sans pour autant être l’absolue vérité, la psychogénéalogie ne s’intéresse à la généalogie, que dans l'environnement immédiat que nous avons connu ou dont on nous a raconté l'histoire. Elle n'est ni une victimisation, ni une approche miraculeuse.
  5. Elle procède de la confiance en soi et nous invite à cesser de douter de soi pour nous libérer de nos étiquettes et de nos tracas. Elle procède de la loi de l'attraction, « nous attirons ce qui nous ressemble ». Selon nos trois énergies matérialo-sexualo-créatrice, affective et intellectuelle. Elle invite à donner sens à notre histoire.
  6. Mais faisons un peu d'histoire :
    1. Nicolas Abraham et Maria couple d'origine hongroise ( publie en 1978 L'Écorce et le Noyau). Ouvrage qui donne les concepts de "crypte, lacunes laissées en nous par les secrets des autres" et de "fantôme transgénérationnel expression d'actes panqués".
    2. Dans la même période se développe aux USA l'école systémique de Palo Alto appréhende les troubles d'un ou plusieurs de ses membres d'une même famille. Tandis que cette école s'appuie sur ce contexte familial pour amorcer la guérison, Françoise Dolto pédiatre et psychanalyste française suggère, dans les années 70, que les enfants héritent des troubles non résolus de leurs parents, ainsi que de leurs dettes inconscientes à l'égard des générations précédentes.
    3. Didier Dumas, psychanalyste freudien d'enfants puis acupuncteur et sexologue affirme que le mutisme, l'autisme, les phobies sont l’œuvre de « fantômes » qui interdisent l’accès à la résolution de l’œdipe. Il rappelle l'importance du père, séparateur de la bonne ou de la mauvaise mère, dans l'équilibre psychique de l'enfant.


METHODE :

  • Sur un arbre de type généalogique, notre approche est d'effectuer un repérage de toutes les relations affectives qui nous unissent aux différents éléments signaler sur cet arbre.
  • Ensuite d'intégrer à cet arbre les rencontres particulières
  • Enfin dans une sorte d'expression de groupe, mettre en place un mini psychodrame pour faire émerger les blocages.


OBJECTIFS :

  • Reconnaître et nommer les attitudes qui affectent la qualité de votre vie dans des domaines tels que les relations :
    • sociales, 
    • de la famille, 
    • du travail, 
    • de la santé.
  • Retrouver les souvenirs de l'enfance afin de laisser aller les émotions :
    • douloureuses,
    • agressives,
    • honteuses, 
    • culpabilisantes.
  • Comprendre en profondeur l'histoire qui enchaîne les générations les unes aux autres.
  • Prendre conscience des mécanismes autodestructeurs et des blocages afin de les dissoudre.
  • Harmoniser le conflit intérieur entre l'émotionnel et l'intellect.
  • Prendre des décisions constructives pour votre vie.