NAO



Savoir - Faire,
« Psychologue »

Document N°6.


Note sur 20. Dissertation et argumentation. Niveaux III et II



14/11/2011 Nom :                                                         Prénom :                                      Durée : 3 heures.

Niveau Bac + 3 et 4. Exercice avec documents.


Réflexion et manipulation managériale.

(Afin de vous aidez à réfléchir sur votre savoir Faire en psychologie, vous devez vous servir des paragraphes suivantes pour traduire votre savoir, votre expérience ou votre intuition sur la partie laissée libre sur le recto de ce document et ainsi répondre aux deux questions posées en encre bleue.

Recommandations : Dans vos écrits, le jour d’examen, pensez aux mots : déterminer, dégager, analyser qualifier expliquer, suggérer, devoir, préconiser. Votre style est celui d’un conseillé.

Vous aurez besoin de psychologie pour comprendre, pour animer, écouter votre personnel, vos clients.

Dans le plan général qui est le notre nous avons déjà vu :

L’accueil du client et son écoute SONCAS Avec le complément de la pyramide de Maslow. Et si nous avons vu l’approche assez comportementaliste de l’analyse transactionnelle et de son scénario il nous reste à réfléchir sur quelques aspects de la psychologie au-delà de la PNL déjà étudiée..


Deux Questions ?

Donner au moins cinq références à partir des documents suivants pour illustrer vos réponses manuscrites sur quatre pages A4. Nommer vos références.

En effet, après les volets « Bien être manager », « Savoir faire manager », et « savoir faire économiste », il vous faut réfléchir sur un certain « Savoir – faire psychologue » dans l’entreprise en fonction des commentaires suivants. A partir de l’ensemble des informations suivantes, étudier l'influence normative et le changement d'attitude dans une perspective d'identité sociale. Intéressez-vous à la façon dont les gens réagissent à l'incertitude des attitudes, et à ce qui détermine, si cette incertitude va conduire les gens à dépersonnaliser et à adhérer aux normes Argumentez vos réponses.


1/ Pensez –vous que dans une organisation managériale l’élection d’un leader n’est représentative que d’une majorité moyenne qui se reconnaît dans son élu moyen, lequel une fois investi de nouveaux pouvoirs devient différent de ceux qui l’ont élu?

.

2/ Dans l’entreprise, l’organisation met en œuvre la stratégie en s’appuyant sur des structures formelles, une répartition des responsabilités et des coordinations. L’auditeur que vous êtes met en évidence les faiblesses de cette politique organisationnelle. Mais comment faire passer les messages ?


Nous savons que l’entreprise est une organisation :

  • C’est un système social, structuré, finalisé.

    • Qui s’organise vers le client, et les collaborateurs par les réseaux et les marchés.

La relation psychologique se base sur l’expérimentation avant d’aborder l’intuition. Par notre propre mental, nous sommes tous des psychologues en herbe.

Deux grandes tendances sont présentes dans cette nouvelle science qui mérite le nom de science par sa méthodologie. L’introspection et le psychanalyse d’une part et le comportementalisme d’autre part.


L’introspection est la première de toutes les méthodes.

1/

  • a / Introspection de Wundt. Wilhelm Maximilian Wundt, 16 août 1832 à Neckarau (aujourd'hui quartier de la ville de Mannheim), mort le 31 août 1920 à Grossbothen (près de Leipzig), physiologiste de formation, psychologue et philosophe allemand. Il est le fondateur, en 1879 du premier laboratoire de psychologie expérimentale, à Leipzig où viendront se former de nombreux étudiants européens et nord-américains aux méthodes de la psychologie expérimentale. Il a effectué des travaux sur la perception. Il s'intéressa aussi à la mesure de la complexité des processus psychologiques par la méthode « des temps de réaction ». Il est le premier à utiliser la méthode expérimentale de l'introspection.

  • b/ « L’erreur du stimulus » de Edward Titchener. (Janvier 11, 1867 - 3 août 1927) était un psychologue Britannique pour qui « L’introspecteur » constate au lieu de décrire.


Le béhaviorisme de Watson. La racine du mot provient de l'anglais behavior qui signifie "comportement".

2/

  • John Broadus Watson (1878-1958) est un psychologue américain. Jean Piaget a démontré qu’on ne pouvait pas résumer l’intelligence à des phénomènes d’apprentissage et d’imitation sur le modèle de l’éthologie animale sans tenir compte de la manière dont la connaissance se construit. La conduite managériale vise à atteindre les objectifs fixés.


Le commerce préfère l’approche comportementale. Mais de ces deux écoles émergent une certaine constante d’analyse elle-même soumise à cinq grandes tendances de la psychanalyse.


La psychanalyse.

3/

  • Sigmund Freud. 6 mai 1856 à Freiberg, Moravie (Autriche, aujourd'hui Příbor, en République tchèque), et mort le 23 septembre 1939 à Londres (Royaume-Uni), est un médecin neurologue autrichien, pionnier de la psychanalyse. Pour Freud le « moi » est en conflit entre le ça et le surmoi. Refoulement dénégation anxiété sont géré par la sensualité.

  • Alfred Adler, né le 7 février 1870 à Rudolfsheim, près de Vienne (aujourd'hui le 15e arrondissement du district viennois de Rudolfsheim-Fünfhaus), et mort le 28 mai 1937 à Aberdeen, en Écosse, était un médecin et psychothérapeute autrichien d'origine juive (en 1904, il se convertit au protestantisme). Il est le fondateur de la psychologie individuelle. Il voulait créer une psychologie proche de la vie réelle. Travail amour communauté. Le sentiment d’infériorité génère une compensation de supériorité. Outre la mort prématurée d'Alfred Adler, c'est surtout l'accession d'Hitler à la Chancellerie allemande au cours des années trente qui porta un rude coup au système de pensée libre de la psychologie individuelle. Les élèves d'Adler furent pourchassés par le régime nazi.

  • Carl Jung. Médecin psychiatre né le 26 juillet 1875 à Kesswil, canton de Thurgovie, mort le 6 juin 1961 à Küsnacht, canton de Zurich, Suisse alémanique. Fondateur de la psychologie analytique. (ou psychologie prospective) et pionnier de la psychologie des profondeurs. d’Eugène Bleuder. De ces recherches avec Tono Wolff naissent les concept d’anima représentation féminine dans l’imaginaire de l’homme) et d’animus chez la femme. «  Notre âme, comme notre corps, est composée d’éléments qui tous ont déjà existé dans la lignée des ancêtres. Le « nouveau » dans l’âme individuelle est une recombinaison, varié à l’infini, de composantes extrêmement ancienne » C,G Jung. Pour Jung il y a le Moi, Le conscient, l’inconscient personnel, l’inconscient collectif et l’inconscient archaïque.

  • Viktor Frankl neurologue et psychiatre né à vienne 26 mars 1905 décédé à Vienne le 2 septembre 1997. Pour Viktor Frankl il y a chez l’humain une volonté de sens. D’abord en accord avec Adler il quitte l’orientation de celui-ci pour montrer que la névrose repose sur un être privé de sens. La logothérapie qu’il fonde n’est pas fixée sur la pulsion mais sur l’inconscient spirituel.

  • Jacques Lacan de son nom complet Jacques-Marie Émile Lacan (Paris, 13 avril 1901 décédé le 9 septembre 1981), est un psychiatre et un psychanalyste français. « L’inconscient est structuré comme un langage.


Le cognitivisme refuse les approches psychanalytiques qui tente de comprendre le mental en terme de mythes et le béhaviorisme que essaye de l’appréhender en terme de comportement. Le cognitivisme admet l’hypothèse que la pensée est un traitement de l’information.


A l’image de la sélection naturelle la psychologie évolutionniste élargie cette logique au mental humain..

A l’instar de l’approche en psychologie cognitive les modèles utilisent une méthode expérimentale dans une optique de phylogénèse et de psychologie comparée.


La psychologie Positive. Martin Selignam 1942 . Université de Pennsylvanie, président de l’American Psychological Association en 1998, créateur du Positive Psychology Center. Mettre l’accent plus sur les forces et qualités plus que sur les afflictions. L’expression « ce qui ne me tue pas me rend plus fort ». est l’illustration de cette psychologie.


Les croissances.


Stades de développement de Piaget (1896-1980) l’enfant se développe selon des périodes. Au stade sensomoteur (0 à 2ans) l’enfant pense et agit sur les objets., dans le stade préopératoire (2à7ans)l’enfant égocentrique ne comprend pas que les autres voient des choses différentes, durant le stade opératoire concret(7 à 11ans) l’enfant moins égocentrique pense logiquement en manipulant les objets. Entre 11 et 15 ans il est capable de manier des idées et l’abstraction.


Zone de Vygotski (1896 -1934) Le processus social génère le raisonnement. Le tuteur l’instructeur permet de faire avancer l’autre de l’indépendance vers l’autonomie.


Ordre de naissance. D’après Adler (1870 -1937), peut déterminer un comportement. L’ainé est socialement dominant, l’enfant du milieu compétitif et diplomate, l’enfant puîné est plutôt égoïste et exigeant.


Singes de Harry Harlow. 1905 -1081 les bébés singes se pelotonnent auprès de leur mère par réel besoin d’affection avant de rechercher à obtenir du lait.


Stades Moraux de Kohlerg. Indépendamment des nationalités et des âges les enfants se répartissent en classe ou principes moraux. Au stade 1 le sens du bien et du mal, au stade 2 le besoin et le souhait des autres agrémenter de la récompense, au stade 3 le comportement est caractérisé pas ce qui plait aux autres, au stade 4 apparaît le respect de l’autorité, au stade 5 les règles peuvent être supplanté » par le droit des individus, au stade 6 le choix éthique et son propre choix.


Neuro plasticité, ou plasticité neuronale Ce que l’on fait peut changer la structure de votre cerveau traduisant la capacité des neurones à se modifier contribuent à une adaptation des neurones à un environnement moléculaire, cellulaire et fonctionnel extrêmement changeant et par voie de conséquence à des modifications fonctionnelles.

Ainsi, chaque seconde, notre cerveau se modifie en fonction des expériences affectives, psychique, cognitives que nous vivons. C’est un processus physiologique d’adaptation du système soumis à l'influence de facteurs environnementaux, génétiques ou épigénétiques.

Mais la plasticité peut aussi être mise en œuvre lors de processus pathologiques en réponse à une lésion ou à un processus lésionnel, et comporte par nécessité une réorganisation des interactions neuronales afin de préserver au mieux les capacités fonctionnelles du système.


La neuroplasticité correspond à deux processus fondamentaux :

L’un consiste à multiplier les connexions et/ou les neurones : on parle alors de neurogénèse,

L’autre est responsable de la suppression de connexions inefficaces ou inutilisées. Ce processus, appelé “élagage synaptique”, participe pleinement à la neuroplasticité cérébrale, donc à notre capacité à apprendre et à mémoriser.

Bien que chaque neurone agisse en toute indépendance, l’apprentissage de nouvelles compétences nécessite la mise en oeuvre d’un grand nombre de neurones, activés simultanément pour traiter l’information dans le cadre de réseaux spécialisés.





Prise de décision.


Le Principe de Peter,« syndrome de la promotion Focus » de Laurence J. Peter et Raymond Hull, est un principe satirique[réf. nécessaire] relatif à l'organisation hiérarchique. Il est paru originalement sous le titre The Peter Principle (1969).

Selon ce principe, « tout employé tend à s'élever à son niveau d'incompétence ».

Il est suivi du « Corollaire de Peter » :

« Avec le temps, tout poste sera occupé par un incompétent incapable d'en assumer la responsabilité. »


Emotion Universelles d’Ekman, psychologue américain (1934 - .)

Contrevenant les croyances de plusieurs anthropologues (Margaret Mead y compris), Ekman affirme que les expressions du visage ne sont pas déterminées par la culture, mais qu’elles sont universelles (présentes de la même façon dans n’importe quelle culture), et partant biologiquement déterminées, comme Charles Darwin l'avait déjà conjecturé. Les découvertes d’Ekman sont de nos jours largement acceptées par les scientifiques. Ces expressions qui, selon Ekman, sont universelles comprennent :

Tristesse, Joie, Colère, Peur, Dégoût, Surprise, Amusement, Mépris, Satisfaction, Gêne, Excitation, Culpabilité, Fierté dans la réussite, Soulagement, Plaisir sensoriel, Honte.


Tâche fastidieuse de festinger.

Dissonance cognitive ou contradictions incompatibles. Des étudiants d’un premier groupe très peu payés pour exécuter une tache fastidieuse devait témoigner de l’intérêt de leur action auprès d’un autres étudiants, tandis qu’un groupe d’étudiant mieux payé pour effectuer la même tâche devaient témoigner du même fait. . Ceux du premier groupe étaient dans la dissonance cognitive allant jusqu’à modifier leur conviction d’origine., tandis que ceux du second groupe justifiaient leur mensonges par par le fait que leur rémunération expliquer leur mensonge.


La théorie de l’émotion de James-Lance

De gauche à droite

Neutralité, euphorie, joie, tristesse, férocité, déception, gêne et surprise

L’émotion est une notion floue quiésente la particularité d’être idiosyncrasique, c'est-à-dire particulière et propre à chaque individu (Picard, 2003). De ce fait, plusieurs définitions et rôles ont été donnés à l’émotion (Francois et al., 2001; O'Regan, 2003).


D’après Wikipédia Pvs est auteur sur Wikipédia.






  • La théorie de William James & Carl Lange Choquart (1887) énonce une différenciation des émotions selon les modifications corporelles : à chaque émotion correspond telles modifications. Paralyser certains mucles faciaux par le botox diminue le feed back emotionel.

  • La théorie de Cannon-Bard réfute cette théorie3. Selon cette théorie, c'est l'activation physiologique qui va déterminer l'émotion.

  • « Quand les hommes utilisent de l'information, ils consomment de l'attention. La fonction d'émotion est de contrôler l'attention ». Herbert Simon, prix Nobel d'économie et spécialiste de la psychologie cognitive développe.



Prise de décision émotionnelle de Damasio. 1944.

L’hypothèse du marqueur somatique dit que e cortex préfrontal stoke les connaissances concernant les émotions.


Biais de confirmation de Peter Wason. 1924 -2003.

On cherche l’information qui soutien ses convictions existantes et l’on fait particulièrement attention à elles.

Aussi appelé prophétie auto réalisatrice, par laquelle les gens se comportent de manière à réaliser leurs attentes.

Comprendre que le biais de confirmation, comme tous les autres biais, est une partie de notre constitution psychologique est une étape nécessaire si nous voulons avoir la chance d'y remédier, tout comme la reconnaissance que nous avons des préjugés est nécessaire pour les surmonter.


L’épuisement de l’ego de Baumeister. 1953.

La volonté est une ressource limitée. Epuiser sa volonté nous fait vaciller plus tard. Privés d’une distraction apparente, les participants sont moins productifs.


Théorie des perspectives de Kahneman (1934-.) et Tversky (1937 -1987). L’objectivité n’existe pas en matière de risque selon que nous pouvons gagner ou perdre.


Psychologie sociale.


L’analyse transactionnelle (aussi appelée AT) est une théorie de la personnalité et de la communication. Elle postule des « états du Moi » (Parent, Adulte, Enfant), et étudie les phénomènes intrapsychiques à travers les échanges relationnels, appelés « transactions ». Cette théorie a été fondée par Éric Berne, médecin psychiatre américain, dans les années 1950 à 1970.


Effet spectateur. John Darley ( 1938 - .)

Le nombre de spectateur d’un évènement dilue la responsabilité d’intervention.


L’hypothèse de contact de Gordon Allport. (1897 -1967)

Le contact entre les groupes sociaux ethnique, religieux atténue les relations amicales.

L’étude de l’obéissance de Stanley Milgram. (1933-1984).

Nous sommes tous capables d’actions terribles si une figure d’autorité nous le demande.


Menace Du stéréotype. Joshua Aronson. (1961 .)

Craindre que ses mauvais résultats servent de preuve par l’anxiété suscitée peut amener ces mauvais résultats.


Suivre le leader Michael Hogg (1950 -.)

La théorie signale que dans une élection ce n’est pas le meilleur qui est choisi, mais l’individu moyen qui est le plus représentatif de la majorité moyenne. Une fois investi du pouvoir les élus deviennent par la force des choses différents de ceux qui les ont élus.




Effet de Lake Wobegon d’après le nom de la petite ville inventé par Garrisson Keillor où tous dans ce village sont forts, beaux et intelligents. En raison d’une foule d’aptitude la majorité des gens se tiennent pour meilleur que la plupart.


Les cinq grands. (Extravertion, névrotisme, conscience, amabilité, largeur d’esprit) Les permutations de la personnalité associent chaque facteur dans le respect d’un équilibre.


L’erreur d’attribution. Richard Nisbert (1941 -)

Il est plus facile de concevoir que notre comportement est causé par des évènements alors que celui des autres, l’est pas la personnalité.

L’inné et l’acquis sont à l’origine de la personnalité. Robert Plomin (1948 - ) L’inné n’est pas opposable à l’acquis, c’est l’inné via l’acquis.


L’effet James Flyn ( 1934 -.) Les résultats moyens aux tests d’intelligence se sont améliorés tout au long du XXe siècle.


La règle de 10000 heures d’Anders Ericsson (1947 - ) Le chemin de l’expertise est ouvert à ceux qui font les efforts requis. Avant d’être de génies Mozart, Da Vinci, Bach, ou Michael Jackson sont des travailleurs qui souvent ont entamé une carrière très tôt.


Le déterminisme Nominatif. Nicholas Christenfeld (1963 - .) L’idée que le destin est façonné par le nom est une hypothése qui peut faire sourire sauf que les statistiques vérifient l’assertion. Et dans le domaine de l’emploi l’origine ethnique peut être un frein à l’embauche.


Cerveau Dédouble de Roger Sperry. ( 1913- 1994). Lorsque le tronc cérébral est coupé (Le corps calleux qui réuni le cerveau gauche et droit) la conscience peut être découpe de manière subtile et curieuse.


L’apprentissage Acquis de Martin P. Seligman. (1942 - .) Nous sommes façonnés par l’évolution qui nous font craindre aujourd’hui ce que nos ancêtres avaient peur hier. Il semble que les variations d’humeur puissent être prédéterminées par notre héritage génétique aussi bien dans une détresse acquise qu’un optimisme acquis.

Cette approche se définit par une 24 phases sous six apects.

4 Forces Cognitives, Sagesse et connaissance : Créativité, Curiosité, Ouverture d’esprit, Amour de l’apprentissage.

4 Forces émotionnelles Courage : bravoure, persévérance, authenticité, vitalité.

4 Forces interpersonnelles, Humanité : Amour, gentillesse, intelligence sociale

3 Forces d’unités sociales  Justice : travail de groupe, sens de l’équité sans se laisser influencer par l’affecte te le pathos, leadership.

4 Forces qui protègent contre les excès, tempérance : pardon, modestie, maîtrise de soi, prudence.

5 Forces qui favorisent l’ouverture à une dimension universelle et donnent un sens à la vie, Transcendance : Sens du beau, spiritualité, gratitude, humour, optimisme.

Mihaly Csikszentmihalyi, (2004) a observé que le niveau de satisfaction de l’individu s’élève lorsque celui-ci est engagé dans des actions où il met son ego de côté.


Hystérie de jean martin Charcot (1825 – 1893). Les hystéries (aujourd’hui psychogénes) peuvent être suscités par l’inconscient bloquant l’acces aux fonctions cérébrales.


Endroit Malsain de David Rosenhan (1931 - .) Un individu sain dans un système qui ne l’est pas conduit vers un nouveau système.


« Salience »  Aberrante de Shitij Kapur (1964 - .). La réalité se détériore en cas de psychose par une sécrétion importante de dopamine qui transforme par exemple une coïncidence en une conspiration.


Psychologie humaniste d’Abraham Maslow ( 1908-1970). La hiérarchie des besoins est présenté sous forme de pyramide, Besoin physiologiques, besoins de sécurité, besoin d’appartenance, besoins de reconnaissance, et enfin au sommet de cette pyramide besoin de réalisation de soi défini par rapport à un projet une projection dans le futur qui fait la cause de son présent.


Thérapie cognitive d’Aaron T Beck (1921 - .). Des biais son introduit par le patient dans sa propre observation de son comportement. Il doit donc envisager une « mise à l’essai » afin de vérifier ce qu’il pense être une preuve. Une personnalité dépressive aurait tendance à penser « je ne suis bon à rien » qu’en serait-il à l’inverse ?


Cerveau masculin extrême. Simon Baron cohen ( 1958 - .). Systématisation d’une tendance masculine à vouloir comprendre les choses grâces à leurs composantes ce qui est le signe de l’autisme.


Effet Placebo. Henry Beecher. ( 1904 -1976). La couleur, le goût d’un cachet influence son efficacité de même que le commentaire fourni. Placebo,, placere, plaire, à contrario l’effet Nocebo.


Réflexe de Pavlov. Ivan Pavlov (1849-1936). Réflexe conditionné.


Hypothèse Edward Sapir (1884 – 1939), Benjamin Whorf (1897-1941).On ne peut penser à des concepts si les mots nous manquent aussi dans cette hypothèse les mots sont arrivé en premier.

Grammaire universelle de Noam Chomsky. (1828 - ) Toutes les langues partagent une grammaire universelle.


Faux souvenirs d’Elisabeth Loftus. (1944 - .) Les souvenirs sont malléables.


Cognition incorporée. George Lakoff ( 1941 - .) Métaphore qui relie sans cesse le physique au psychique. C’est ainsi que nous comprenons les concepts abstraits.


Filtre de Donald Broabent (1926 -1993). Capacité que nous avons d’ignorer un ensemble pour capter écouter un détail.


Sept de George Miller (1928 - .) Séparé en groupe de sept valeur les énumération e retiennent mieux et s’enchainent.


Conscience. Bernard Baars (1950 - .) la conscience reste impénétrable. Elle est exclusive sélective en enchaînement en quête d’unité.

Cette liste reste non exhaustive et prend bon nombre de références chez Vaughan Bell, Moheb Costandi, Christian Jarret, Dave Munger, Tom Stafford. Isbn 978-2-7029-0935-5